Merci mon stress ! Faire de son stress un allié grâce aux Neurosciences

➔Le stress, c’est quoi ?

A l’origine, le stress est une réaction instinctive, automatique, puissante et immédiate de survie que le cerveau déclenche lorsqu’il détecte une situation de danger ou l’interprète comme telle (partie rouge sur l’image).

C’est aussi signe d’un décalage entre nos pensées, nos émotions et notre comportement.

C’est un système essentiellement inconscient et donc peu contrôlable qui entraîne mécaniquement chez nous 3 types de réaction et d’expression :

  • La fuite : entraîne anxiété, peur, agitation…
  • La lutte : entraîne susceptibilité, impatience, énervement, agressivité, colère…
  • L’inhibition : entraîne découragement, vision négative, abattement…

Sommes-nous tous égaux face au stress ?

Non… Nous ne stressons pas tous pour les mêmes raisons, dans les mêmes conditions car nous ne percevons pas les situations et les évènements de la même façon : ni dans leur signification, ni dans leur intensité (dépend de nos conditionnements).

Par exemple, le fait d’être en retard à un RDV pourra être très stressant pour certains et beaucoup moins pour d’autres…

C’est ce que l’on appelle la « stressabilité », c’est-à-dire la susceptibilité à être plus ou moins stressable. Et elle est différente à chacun.

Que se passe-t-il lorsque je suis en état de stress ? Petite leçon de cerveau  :

Notre cerveau fonctionne selon 2 modes principaux :

Le mode mental automatique (à l’arrière du cerveau) : C’est celui qu’on utilise le plus dans la vie quotidienne, il est mobilisé chaque fois qu’un évènement est perçu comme simple, connu

Il est très utile car très rapide pour gérer les situations routinières, les actes automatiques; il est très pratique car il demande peu d’attention ou de concentration

Il a toutefois les défauts de ses qualités: il est rigide (automatique) et peu propice au changement

Ex. de phrase typique lorsqu’on est en mode automatique : « Je suis comme je suis, on ne me changera pas »

 

Le mode adaptatif (à l’avant du cerveau) :

Il est mobilisé lorsque nous percevons un évènement comme étant inconnu, complexe ou non maîtrisé

Souple, il nous permet d’accéder à la nuance, à la logique, à l’intuition. Il facilite la prise de recul et nous permet une meilleure adaptation aux évènements et aux situations que nous vivons.

Ex: vous êtes en mode adaptatif si vous dites « La situation est complexe, je dois réfléchir.»

La plupart du temps, le changement de mode mental se fait automatiquement. Mais parfois notre perception de la situation n’est pas la bonne, on reste alors en mode automatique. Le cerveau, incapable de gérer, va déclencher l’alarme : c’est le STRESS.

Le stress est un SIGNAL D’ALARME qui nous indique qu’il y a un BUG.

Comment gérer son stress ?

La solution : repasser en mode adaptatif !

Faites un check mental
Arrêtez toute activité pendant 1 mn : observez et prenez conscience de vos pensées, vos émotions et votre comportement.

Identifiez vos émotions (anxiété, énervement, peur), et vos stresseurs (ce qui vous fait peur, vous énerve ou vous paralyse)

Si vous avez peur, posez-vous la question « Et si je n’avais pas peur, je ferais quoi ? »

Trouvez un avantage pour chaque inconvénient de la situation (notez)

Imaginez ce que d’autres personnes penseraient de la situation (Napoléon, Dark Vador, votre boulanger, votre voisine…autant de personnes que vous voulez jusqu’à ce que vous relativisiez)

Pratiquez une activité physique régulière

Astuce :

Souriez* !  et faites 10 mn de méditation par jour, vous aiderez votre mental à garder l’équilibre.

*(véridique, fait baisser le niveau de stress)

Pleinement vôtre,

Stéphanie

Partagez !
Stéphanie Silvestre
 

Stéphanie Silvestre est Consultante RH en Management des talents, Formatrice, Coach professionnelle certifiée et Praticienne ANC. Elle est spécialisée dans l'accompagnement humain du changement, le leadership, la réussite et le bien-être au travail, après 19 ans en entreprise comme Manager, Entrepreneure et RH Business Partner, dont 10 ans dans le Digital.

Laisser un commentaire 0 Commentaires