L’ANC : Approche Neuro-cognitive et Comportementale

L’ANC : une approche innovante de l’être humain et des organisations, au service du mieux être, mieux vivre et mieux travailler

 

Les bases de l’ANC

Avant-tout basée sur des méthodes et des outils accessibles et efficaces, l’ANC s’appuie sur les avancées de la recherche en Neurosciences, en psychologie, en sciences du comportement et en thérapies cognitives et comportementales.

Elle est le fruit des recherches scientifiques et de la pratique sur le terrain (thérapie, entreprises, hôpitaux…) menées depuis 1987 par l’Institut de Médecine Environnementale (IME).

 

Une approche innovante

En effet, l’ANC est innovante car elle intègre le meilleur de nos connaissances à la fois scientifiques, en psychologie et des thérapies comportementales, tout en mettant l’accent sur des outils pratiques, utilisables facilement au quotidien, pour soi-même et pour ses équipes.

 

L’ANC : utile et efficace pour résoudre les problématiques actuelles

Elle permet de comprendre le fonctionnement de l’être humain afin de l’aider à :

  • agir au quotidien avec aisance et sérénité
  • s’adapter au changement
  • gérer la complexité au quotidien
  • faire de son stress un allié
  • identifier et gérer ses motivations
  • développer sa confiance en soi
  • mieux gérer ses émotions
  • développer l’engagement et la motivation
  • gérer les situations relationnelles difficiles
  • résoudre les dysfonctionnements vécus dans les organisations (Biosystémique)

Penser de nouvelles organisations grâce à la Biosystémique

L’ANC  a également développé une méthode novatrice, la Biosystémique, dont l’objectif est d’analyser et de gérer les systèmes humains complexes afin d’en optimiser leur performance.

Cette méthode pose le principe que les intérêts de l’organisation doivent converger avec ceux des individus qui la composent, et définit les principes et conditions minimum permettant à une entreprise ou une organisation d’être viable et vivable.

En un mot, la biosystémique vise à optimiser et fluidifier les organisations en les rendant “biocompatibles”, c’est-à-dire à faire en sorte que le poste, l’organisation interne et le management soient compatibles avec le fonctionnement humain.

Elle permet ainsi de :

  • favoriser l’autonomie et la proactivité
  • diagnostiquer et résoudre les dysfonctionnements
  • prévenir les risques psycho-sociaux

Vous souhaitez me contacter pour parler de votre problématique ? Réservez ici un call 

Partagez !